Rencontres de la création musicale

Partitions graphiques pour écran et stratégies compositionnelles

Sarah Brault

30 JUIN

ABBAYE DE SYLVANÈS (AVEYRON)

Mardi > 9H30

Sarah Brault : musicienne et universitaire

Depuis le XXe siècle, l’utilisation de notations graphiques et verbales à des fins musicales est de plus en plus fréquente. Si, à priori, cet usage semble être en rupture avec la notation conventionnelle, il ne fait pas pour autant table rase de ses fonctions, et se situe parfois même dans un prolongement de celle-ci. Certaines partitions graphiques, permettent aux compositeur·trice·s de garder sous contrôle le déroulement temporel, les durées et les hauteurs dans la réalisation sonore. Dans de telles situations où les paramètres de contrôle rattachés à la partition conventionnelle sont conservés, la question de la pertinence du recours à la notation graphique et à ses fonctions, dans l’écriture musicale contemporaine, se pose. Cette intervention aura pour objet d’interroger les apports de la partition graphique pour écran pour la composition contemporaine, particulièrement au sein du processus de création, à partir des pièces SYN-Phon (2013) de Candas Sisman et 12 segments dans un hexagone (2018) de Sébastien Roux.

Centre National
de Création Musicale
Albi — Tarn

4 rue Sainte-Claire
81 000 Albi / France
+33 (0)5 63 54 51 75
info@gmea.net

inscription à la newsletter